Ibuprofène Détériore Production Testostérone - Musculation

L’ibuprofène détériore la production de testostérone

Prendre de l’ibuprofène pour soulager les douleurs des courbatures après un gros entrainement ne serait pas si bénéfique qu’il n’y paraît. Selon une étude récente, l’utilisation de l’ibuprofène engendrerait un déséquilibre hormonal de testostérone important.

L’ibuprofène mauvais pour la musculation ?!

Qu’est-ce que l’ibuprofène

Les antalgiques comme l’aspirine, le paracétamol ou encore l’ibuprofène, sont les médicaments en libre-service (sans ordonnance) les plus consommés dans le monde.

L’ibuprofène est un médicament anti-inflammatoire utilisé pour lutter contre les maux de tête, les douleurs dentaires, la fièvre, et dans le cadre de certaines douleurs chroniques et rhumatismales. Mais il est aussi utilisé par les sportifs pour lutter contre les douleurs musculaires et articulaires.

Les résultats de l’étude

Une étude menée sur la prise prolongée d’ibuprofène montre que chez l’adulte ce médicament provoque une altération de la physiologie des testicules, où est principalement produite la testostérone.

L’étude en question a été menée par une équipe de scientifique franco-danois de l’Inserm, sur un échantillon de 31 hommes volontaires et sportifs, âgés de 18 à 35 ans. Au cours de cet essai clinique, quatorze personnes recevaient 1200 mg d’ibuprofène (soit 2 comprimés de 600 mg) par jour, alors que les dix-sept autres recevaient un placebo.

“Cette étude démontre que la prise prolongée à des doses importantes d’ibuprofène (1200 mg/jour pendant 6 semaines) exerce chez les jeunes hommes des effets perturbateurs endocriniens sévères conduisant à un état appelé « hypogonadisme compensé ».”

L’hypogonadisme compensé se traduit par un dérèglement des testicules dans leur production hormonale dont la testostérone. Ce dérèglement hormonal se rencontre habituellement chez 10% des hommes âgés et se trouve à la source de risques pour la santé reproductive (baisse de production de spermatozoïdes), psychologique (baisse de moral, dépression) et la santé en général.

Et pour la musculation ?

ibuprofène testosterone musculation

La testostérone est l’hormone qui permet de construire du muscle par la synthèse des protéines. C’est d’ailleurs à partir de la testostérone que sont fabriqués la pluparts des produits dopants utilisés par les bodybuilders professionnels. Pour nous autres, pratiquants naturels de musculation, il est capital de maintenir autant que possible un taux de production de testostérone aussi élevé que possible et pour cela d’éliminer toutes sources de dérèglement hormonal comme l’ibuprofène.

Il est donc important de veiller à toujours maximiser sa production naturelle de testostérone pour favoriser la construction musculaire, mais pas seulement. Chez l’adulte, une altération de la production de testostérone entraîne une baisse de la libido, des problèmes psychiques, musculaires et osseux ainsi qu’une altération de la fertilité.

A partir de maintenant, réfléchissez-y à deux fois avant de prendre de l’ibuprofène. Endurer quelques courbatures ne vous fera jamais autant de bien.

Conclusion :

Compte tenu de ses risques avérés de dérèglements hormonaux et dans l’attente d’études complémentaires plus approfondies, il est plus sage de limiter le plus possible l’utilisation de médicaments à base d’ibuprofènes comme Advil, Antarene, Nureflex, ou Nurofen. Pour limiter les courbatures et progresser en musculation rien de tel qu’une alimentation de qualité et du repos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *